Publié par

Comment soumettre un manuscrit à un éditeur ?

Ca y est, vous avez mis le point final à votre texte, et vous avez maintenant envie qu’il soit lu par d’autres personnes. Tout d’abord bravo, car l’exercice n’est pas simple, et avoir le courage de faire lire sa production à d’autres ne coule pas de source ! Mais maintenant que l’étape de la création est passée, vous vous demandez certainement comment soumettre votre manuscrit à un éditeur !

Je reçois un certain nombre de manuscrits par an destinés à Cosmografia, et j’ai aussi été chargée de la gestion des manuscrits pour le pôle nature/architecture/environnement d’une grande maison d’édition. J’ai donc pu voir de nombreux textes, de nombreuses lettres d’accompagnement. On m’a également plusieurs fois demandé conseil quant à la méthode qui permettrait de donner à un texte les meilleures chances d’être édité. Certes, il n’y a pas de recette miracle, cependant quelques détails peuvent jouer en votre faveur lors de l’envoi de votre manuscrit. Je vais donc essayer dans cet article de vous donner quelques clefs. Si ces conseils vous semblent couler de source tant mieux, c’est que vous êtes sur la bonne voie ! Mais d’expérience… certains points méritent d’être rappelés.

Vérifiez quelles sont les règles d’envoi des manuscrits posées par l’éditeur

La plupart des éditeurs ont une page sur leur site internet qui décrit la manière dont vous devrez présenter votre manuscrit pour qu’il soit lu. Envoi exclusivement numérique ou papier, format (word, PDF…), enveloppe de retour, acceptation (ou non) des originaux, ajout d’un CV ou d’un book, normes de mise en page… Chacun a sa manière de faire, et ne pas respecter les préconisations vous expose tout simplement à ne pas être lu.

Ne pas négliger la forme

L’orthographe

La première chose est d’envoyer un manuscrit exempt de fautes d’orthographe. C’est primordial. Certes, l’éditeur se charge de faire corriger le texte finalisé avant de l’envoyer à l’impression, mais vous n’en êtes pas encore à ce stade. Comme pour n’importe quelle rencontre, la première impression est importante : ne faites pas l’impasse sur une relecture minutieuse.

L’idéal est de trouver dans votre entourage une personne de bonne volonté (et bonne en orthographe) pour relire et corriger votre production, mais vous pouvez aussi utiliser un logiciel de relecture comme Antidote ou ProLexis. A minima, utilisez le correcteur inclut dans votre logiciel de traitement de texte.

La mise en page

Ensuite, ne négligez pas la mise en forme de votre manuscrit. Privilégiez une mise en page simple et sans fioritures : la police Times new roman en taille 11 ou 12 points est probablement celle qui semblera la plus neutre et facile à la personne qui vous lira. Numérotez les pages. Vous lirez de-ci de-là qu’il faut respecter un interligne double et qu’en cas de version papier il ne faut imprimer que les rectos. Pour ma part je ne suis pas aussi stricte (j’ai plutôt tendance à vouloir économiser le papier). Reportez-vous aux consignes de l’éditeur s’il y en a.

Les illustrations

Si votre texte comporte des illustrations, fournissez-en suffisamment pour que l’on puisse apprécier votre univers graphique et votre style, et accompagnez votre envoi d’un book si vous en avez un.

Bien se renseigner sur l’éditeur et son catalogue

Je reçois fréquemment des manuscrits sans aucun lien avec ma ligne éditoriale. C’est du temps perdu pour l’auteur ou l’autrice puisqu’aucune suite favorable ne sera donnée (et vraiment j’insiste, c’est joué d’avance), et c’est également du temps perdu pour moi, car je vais quand même passer du temps à prendre connaissance de l’envoi qui m’a été fait, puis à rédiger une réponse de refus. C’est dommage et décevant.

Cibler la maison d’édition à qui l’on envoie son texte est donc une étape incontournable. Avant tout envoi, vérifiez ce que l’éditeur publie généralement, s’il recherche particulièrement des textes sur tel ou tel sujet, ou dans tel ou tel genre littéraire. Cherchez un éditeur dont vous vous sentez proche, lisez ses livres (achetez en librairie ou empruntez en bibliothèque selon votre budget), imprégnez-vous. Le risque de vous tromper et d’agacer votre interlocuteur sera moindre.

Ne pas négliger la lettre ou le mail d’accompagnement

Cela peut sembler une évidence, mais cela mérite d’être rappelé : on n’expédie pas son manuscrit en pièce jointe sans mettre un minimum les formes. Un mail ou une lettre courte et cordiale s’impose. Vous prendrez soin d’y présenter en quelques phrases :

  • qui vous êtes, et donnez également vos coordonnées complètes et une adresse électronique,
  • en quoi consiste votre manuscrit (court résumé, genre, public visé, longueur…),
  • ce qui vous anime dans la rédaction de votre texte,
  • pourquoi vous l’envoyez à cet éditeur et pas un autre.

Il y aurait encore bien des choses à dire sur le sujet et je n’exclus pas d’y revenir dans un prochain article. Toutefois j’espère que ces quelques conseils vous seront utiles pour trouver l’éditeur qui sied à votre manuscrit.

Si cet article vous a plu vous pouvez le sauvegarder dans Pinterest grâce à l'image ci-contre !
Si cet article vous a plu vous pouvez le sauvegarder dans Pinterest grâce à l’image ci-contre !
Publié par

Votre livre d’entreprise

livre d'entreprise

Un livre d’entreprise, qu’est-ce que c’est ?

Un livre d’entreprise se présente comme un livre illustré classique, à la différence qu’il va avoir pour thème une entreprise et les personnes qui la composent. Son objectif peut être de retracer l’histoire de celle-ci (à l’occasion d’un anniversaire par exemple), ou de mettre en avant un événement particulier dans la vie de l’entreprise. Des photos, des documents et des textes vont décrire et illustrer le thème choisi.

Pourquoi faire un livre d’entreprise ?

Selon l’angle choisi pour votre livre d’entreprise, vous pourrez matérialiser le chemin parcouru, célébrer un événement (anniversaire de la société, fusion, acquisition…), un projet particulier (nouvelle création, innovation, nouvelle collection…) ou un partenariat.

Votre livre d’entreprise vous permettra de garder trace de l’évolution de votre société et des personnes qui ont collaboré à sa création puis à sa croissance.

Grâce au livre d’entreprise :

  • Fédérez vos équipes pour renforcer l’attachement à votre entreprise
  • Remerciez vos salariés, vos clients, vos partenaires et fournisseurs : offrez un cadeau unique !
  • Communiquez pour augmenter votre notoriété et fidéliser vos clients
  • Valorisez votre savoir-faire et partagez vos valeurs
  • Racontez l’histoire de votre société et de ceux qui la font
  • Célébrez une innovation, une collection…

Faire réaliser un beau livre sur-mesure est un acte fort de communication. L’ouvrage qui présente votre société est un socle qualitatif sur lequel vous appuyer dans vos présentations, négociations et partenariats. Il donne une image de pérennité à vos actions.

Le conseil qui peut sauver votre projet : anticipez la réalisation de votre livre, surtout s’il est lié à un événement particulier. Ce livre est important pour votre entreprise !

Envie de vous lancer dans l’aventure ? Vous pouvez faire appel à moi pour réaliser votre livre d’entreprise sur-mesure : n’hésitez pas à me contacter ! J’aurais à cœur de concevoir et gérer votre projet de livre de la rédaction jusqu’à l’impression.

livre d'entreprise
Article rédigé par Louise-Anne Petit | studio Cosmografia | Nantes

Cet article vous a plu ? Sauvegardez cette image sur PINTEREST pour le retrouver facilement !

Publié par

Comment définir votre ligne éditoriale

construire-ligne-editoriale-studio-cosmografia-strategie-communication

Qu’est-ce qu’une ligne éditoriale ?

Une ligne éditoriale est un ensemble de choix opérés par une entreprise (ou plus classiquement un journal ou une maison d’édition), afin de définir précisément l’identité de ses supports de communication et des textes qui en sont l’objet.

Ces choix portent sur les thématiques abordées, le public cible, l’objectif poursuivi par le texte, mais également sur le ton et le style employés et sur la représentation graphique.

Définir sa ligne éditoriale en amont de l’écriture de ses publications est primordial pour donner un cap à la rédaction. La ligne éditoriale vient inclure des éléments et en exclure d’autres : elle délimite clairement le périmètre du projet éditorial afin de le rendre à la fois compréhensible et singulier.

Au même titre que votre charte graphique, votre ligne éditoriale doit venir différencier votre contenu de celui de vos confrères et concurrents. Plus elle sera reconnaissable par le lecteur plus celui-ci aura tendance à y revenir car il aura développé une attente vis-à-vis de vos publications.

La bonne méthode pour construire votre ligne éditoriale

Comment construire votre ligne éditoriale :

  • Définissez vos objectifs

Définissez vos thématiques de prédilection (celles sur lesquelles vous avez à la fois l’envie et l’expertise), vos objectifs (pourquoi écrivez-vous ?) et votre stratégie (volume de texte, régularité, canaux de diffusion adaptés).

  • Définissez votre cible

Qui sont vos lecteurs, vos clients et prospects ou, si vous n’en avez pas encore, quels sont ceux que vous aimeriez avoir ? Gardez toujours en tête que c’est pour vos lecteurs que vous écrivez. Adressez-vous à eux avec sincérité et respect.

  • Définissez votre style (ton, image)

Quel est votre style, qu’est-ce qui vous singularise ? Quel ton devez-vous adopter au regard des attentes de vos cibles. Pouvez-vous vous permettre des familiarités ou au contraire devez-vous adopter un ton très sérieux et conventionnel ? Quel vocabulaire est adapté à votre thématique et recherché par vos cibles ?

  • Étudiez la concurrence

Vos confrères et concurrents ont probablement déjà exploité certains canaux de communication qui vous intéressent. Comment ont-ils fait ? Pour quel résultat ? Ont-ils un fort taux d’engagement ? Attention, il ne s’agit nullement de copier ce qui a déjà été fait. Si vous n’apportez pas un contenu original, non seulement les lecteurs n’auront aucun intérêt à vous lire, mais vous risqueriez également d’entacher votre réputation professionnelle.

  • Planifiez votre production éditoriale (calendrier éditorial)

Mettez en place un calendrier éditorial afin de planifier vos écrits. Vous pourrez ainsi préparer en amont des sujets pour les moments où vous avez moins d’inspiration, et vous assurer de poster régulièrement de nouveaux contenus.

  • Publiez puis évaluez-vous en fonction de vos objectifs initiaux

Analysez les retombées (nombre de visites, demandes de devis, retours de clients ou lecteurs…) pour ajuster le tir si besoin.

Petite spécificité du WEB : la ligne éditoriale est un atout pour le référencement :

Sur votre blog et vos différentes plateformes internet, vous devez mettre votre contenu en valeur. Grâce à la pertinence de votre contenu et à une régularité dans la publication, vous fidélisez votre audience et attirez de nouveaux lecteurs. La ligne éditoriale vous guide dans la rédaction de vos textes et devient par là même un atout pour votre référencement. En respectant une stratégie d’écriture élaborée à l’avance, vous utilisez naturellement les mots clefs adaptés à vos sujets et augmentez ainsi votre visibilité.

Pas le temps, les compétences ou l’envie ? Vous pouvez faire appel à moi. Nous construirons ensemble votre ligne éditoriale et les contenus papier et web qui en découlent : n’hésitez pas à me contacter !

Article rédigé par Louise-Anne Petit | studio Cosmografia | Nantes

Cet article vous a plu ? Sauvegardez cette image sur PINTEREST pour le retrouver facilement !